Top 10 des idées les plus dangereuses du FN : Analyse critique du programme.

Pour critiquer un parti il est nécessaire de s’atteler à une tâche qui n’est pas forcément la plus agréable : Lire son programme. Il nous a fallu nous lancer dans cette exploration d’un monde incertain où toute les formes ont été mises pour ne pas se montrer trop réellement nauséabondes mais il émerge de l’iceberg des idées tout à fait dérangeantes à nos yeux. Le programme du FN cherche à être présentable, comme un loup déguisé en agneau. Sa stratégie est redoutablement efficace : voler l’électorat de la gauche en proposant des idées anti-libérale, (voire anti capitaliste) , se réclamer de Maurice allais. Il y a parfois des passages qui rappellent directement les propositions des plus virulents hétérodoxes. D’autre part et surtout;  proposer un discours stigmatisant systématiquement les minorités et les immigrés.

1. L’autorité de l’état :

Le programme du Fn commence dès la première page par Autorité de l’état. Tout ça fait froid dans le dos. Cela ne peut que rappeler de vieux souvenirs tout droits sortis de nos manuels d’histoires. La première page, les premiers mots sont directement liés à un discours autoritaire et militaire. Il y a une glorification des anciens combattants et de facto de l’armée et des forces militaires. Le Fn va donc réarmer la France pour se battre mais contre qui ?

« Organiser une Garde Nationale de 50.000 réservistes hommes et femmes, sur l’ensemble du territoire (Outre-Mer compris) et mobilisable dans un bref délai. » p.3

Les organes de répression de l’Etat français sous Vichy

2. Réaffirmer les forces de l’état et recentrer le pouvoir aux mains de Marine Le pen.

Le programme propose une réaffirmation des forces de l’état. Le pouvoir sera donc centralisé. La critique de la décentralisation est claire. Les décisions de Marine Le Pen devront être facilement exécutables. Le programme critique les pouvoirs régionaux qui pourraient exercer une force d’opposition et limiter les stratégies inventées par cette dernière.

3. Un discours anti région (féodalité locales)

Les régions sont appelés de manière très populiste « féodalité locale » . Une manière de de mettre toutes les régions dans le même panier et de stigmatiser l’ensemble des politiques territoriales. Ainsi le FN propose une « Baisse de 2% des dotations de l’Etat aux conseils généraux et conseils régionaux. Celles-ci produisent selon le parti un « démantèlement de la puissance publique ». Au final, Mme Le Pen rêve d’une France unifiée qu’elle pourrait gouverner sans aucune collectivité locale pour la critiquer. La fin du pouvoir des régions : une centralisation

« La clause de compétence générale à l’origine de toutes les dérives féodales cessera de s’appliquer aux collectivités territoriales qui verront leurs compétences précisément définies et limitées par la loi » P. 102

4. Rétablissement de la peine de mort

Avis de condamnation à mort de résistants, avril 1941

« Rétablissement de la peine de mort ou instauration de la réclusion criminelle à perpétuité réelleL’alternative entre ces deux possibilités pour renforcer notre arsenal pénal, sera proposée aux Français par référendum. La réclusion à perpétuité aurait un caractère définitif et irréversible, le criminel se trou- verait sans possibilité de sortir un jour de prison. » P19

5. L’immigration : un discours stigmatisant qui amalgame l’islam au terrorisme

l’ immigration est comme d’habitude associée à un profond danger et à tous les problèmes de notre société. Dès qu’il s’agit de parler d’insécurité on évoque comme par magie le « problème » de l’islam. L’association d’idée est systématique, ainsi dans la première proposition du chapitre sur la sécurité est : « Stopper les flux migratoires vers la France

La carte de l’insécurité recoupe largement celle de l’immigration » p.18

« L’immigration est pourtant une source de coûts très importants ;

elle est utilisée par le grand patronat pour peser à la baisse sur les salaires et déstabilise en profondeur notre société́ et ses équilibres. »P106

« Tous les baux emphytéotiques et autres facilités accordés à des cultes en contradiction avec la loi du 9 décembre 1905 seront désormais interdits. Les fidèles devront construire leurs lieux de culte avec leur propre argent, quelle que soit la religion concernée. Afin de limiter toute infiltration d’une idéologie politico-religieuse, il ne sera pas possible non plus de faire appel à de l’argent provenant de l’étranger. »

P 74

Le poids de l’immigration dans la crise du logement

« La crise du logement que subissent actuellement les Français résulte de trois causes principales. La pre- mière d’entre elles, toujours ignorée par les pouvoirs publics, réside dans l’explosion de l’immigration : une immigration légale d’environ 200 000 individus par an, à laquelle vient se joindre une immigration illégale en augmentation. Cette immigration a un impact fort sur la gestion difficile du logement social, d’autant qu’on assiste parfois à une véritable « préférence étrangère » dans l’attribution des logements sociaux. »

En ce qui concerne la santé, les étrangers sont systématiquement vu comme des profiteurs et présentés comme la cause du déficit de la sécu.

 « La lutte en amont contre la production de papiers d’identité frauduleux (aujourd’hui abondante du fait de la faible sécurisation des documents administratifs à produire) permettra également d’éviter que des clandestins n’obtiennent de faux papiers leur ouvrant illégitimement droit à la sécurité sociale, et que des immigrés légaux ne multiplient leurs papiers d’identité afin de bénéficier plusieurs fois des mêmes prestations sociales. » P.45

  • Instaurer un délai de carence d’un an de résidence continue en France et de cotisation avant de béné- ficier de tous les avantages de la Sécurité sociale.
  • Supprimer l’AME (aide médicale d’Etat) réservée aux migrants clandestins.
  • Créer un observatoire des droits sociaux des étrangers et de l’usage des conventions bilatérales desoins.

6. Recherche

Les chercheurs fainéants qui embêtent le FN en proposant des analyses objectives qui ne vont pas dans le sens des thèses du parti n’auront qu’à bien se tenir. Ils ont intérêt à publier car sinon ils

« Les chercheurs de l’Université n’ayant rien publié pendant une période à déterminer selon les disciplines se verront proposés, sauf cas exceptionnel, une reconversion professionnelle vers les filières administra- tives, d’enseignement, ou de valorisation de la recherche. »

p.43

7. Priorité au français

Des lois de préférence nationale seront instaurées. On ne peut s’empêcher de penser avec émotion aux lois qui interdisaient aux juifs d’exercer certains métiers des fonctions publiques. Peut être faudra-il être sûre que ses ancêtres étaient absolument français .

« Plus généralement, les entreprises se verront inciter à prioriser l’emploi, à compétences égales, des personnes ayant la nationalité française. Afin d’inciter les entreprises à respecter cette pratique de priorité nationale, une loi contraindra Pôle Emploi à proposer, toujours à compétences égales, les emplois disponibles aux demandeurs d’emploi français. Les administrations respecteront également ce principe, et la liste des emplois dits « de souveraineté » sera élargie, notamment dans les secteurs régaliens où les professions seront réservées aux personnes ayant la nationalité française. » P.67

8. S’attaquer aux syndicats

Les syndicats gauchistes et fauteurs de troubles seront attaqués. De toute façon, ils ne représentent pas les salariés et ne défendent pas leurs intérêts. Il n’ont « aucune légitimité ». Le FN proposerait-il l’instauration de syndicat d’état d’inspiration chinoise?

« Une grande réforme des syndicats sera mise en œuvre avec comme objectif principal d’assurer une meilleure représention des salariés. Le monopole de représentativité institué après la Libération sera supprimé, et les modalités d’élections des représentants des salariés seront revues. Des syndicats plus représentatifs travailleront mieux à la réelle défense des intérêts des salariés : ils seront en effet plus à même d’entrer dans des logiques de concertation constructives et moins tentés de recourir à un rapport de forces (grève, manifestation) pour pallier leur manque de légitimité. » P67

source:

http://www.courrierinternational.com/article/2010/06/10/mais-ou-sont-passes-les-syndicats

9. Un Axe avec la Russie ?

Une alliance avec la Russie. Dans le contexte actuel où la Russie de Poutine consolide sa présence militaire à la frontière Ukrainienne, continue à vendre des armes à la Syrie, pourchasse les homosexuels, on se demande quelle idée de la démocratie le FN cherche à défendre. Toujours est-il que ce parti affiche clairement sa préférence : entre Poutine ou Obama son cœur balance. A priori, on croit savoir à l’avance la réponse du gouvernement Allemand.

« Conjointement, la proposition faite à l’Allemagne de s’associer pour former une alliance trilatérale Paris-Berlin-Moscou. » p.51

10. La crédibilité de la puissance au service de ce programme.

En politique étrangère, le FN veut montrer sa puissance. Pour cela, deux moyens sont à sa disposition l’outil diplomatique et l’outil militaire. La France saura se montrer viril quand il le faudra. L’outil militaire est là pour faire peur à celui qui contestera sa puissance.

« Cette grande politique mondiale de la France ne sera possible que par la restauration de notre puissance économique et par la restauration de notre crédibilité de puissance. La crédibilité de puissance repose sur deux outils, l’outil diplomatique et l’outil militaire. » P52

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s